La maison qui bouge d'Agnès Bertron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La maison qui bouge d'Agnès Bertron

Message par Admin le Lun 26 Jan 2009 - 6:55

Pépé Loulou, l'ami des petites bêtes de la forêt, est mort. Sa maison est vide, abandonnée en haut de la colline.
Alors, un latin d'automne, par une fenêtre entrouverte, les oiseaux, les écureuils, les lapins, et les souris s'y installent.
Ils se préparent pour passer l'hiver. Ils sont nombreux mais chacun trouve sa place.
Les oiseaux prennent la chambre du haut, les lapins s'étalent au salon, les écureuils envahissent la cuisine, les souris se glissent dans les coins, au grenier, et sous le plancher.
Ensuite, chacun s'organise : les oiseaux répètent de grands airs pour animer les veillées.
Les lapins font des réserves de bois pour la cheminée.

Les écureuils remplissent de fruits tous les placards et toutes les casseroles de la cuisine.
On nomme les souris "gardiennes du logis".
Quand la neige arrive, les animaux sont à l'abri et sans souci.
Mais un jour, une belle dame vient visiter la maison pour l'acheter.
Les souris donnent l'alerte.
Les animaux ne veulent pas être chassés, et retourner se geler dans la forêt.
Alors ils ont une idée.
Chacun se cache, se met en place.
Et quand la dame entre, aussitôt la maison se met à bouger.
Le plancher grince, le toit danse, les portes claquent et les murs tremblent.
Quelle agitation du sol au plafond !
La belle dame a une peur bleue. Elle s'enfuit en criant :
- Non merci, pas question !
Les animaux quittent leurs cachettes. Ils rient à s'étrangler du bon tour qu'ils viennent de jouer.
Chaque fois que quelqu'un vient visiter la maison, les animaux rejouent leur comédie.
Partout on dit que la maison qui bouge est hantée, et plus personne ne veut y habiter.

Un soir de décembre où le vent souffle et où la neige tombe sans s'arrêter, Léon, un vagabond, pousse la porte de la maison.
Il est épuisé de froid et de faim et il s'écroule sur le plancher.
Les animaux commencent leur numéro. La maison bouge comme il faut, mais Léon n'est pas du tout effrayé : parce qu'il ronfle si profondément qu'il ne sent pas la maison bouger.
Pas moyen de le réveiller.
Les souris sont intriguées.
Elles approchent en catimini.
Puis les écureuils, les oiseaux et les lapins aussi.
Ils entourent le vagabond.
Les lapins voient qu'il a froid avec ses habits troués. Alors ils se serrent contre lui pour le réchauffer avec leur fourrure.
Les écureuils, à ses joues creuses, voient qu'il n'a rien mangé. Vite, ils préparent un repas de fruits secs.
On fait une flambée dans la cheminée.
Les souris mettent le couvert.
Les oiseaux répètent un concert.

Petit à petit, Léon se réchauffe.
Ses joues redeviennent roses.
Il ouvre les yeux.
Il ne comprend pas.
Il se croit dans un rêve.
Mais les oiseaux chantent, les lapins le conduisent par la manche jusqu'à la cheminée. Les écureuils et les souris servent le dîner.

Léon voit qu'il ne rêve pas.
C'est Noël, cette nuit.
Dans la maison qui bouge, aussi, c'est Noël, cette nuit, pour des animaux amis et pour Léon le vagabond.
C'est Noël, cette nuit, et les oiseaux, les écureuils, les lapins et les souris savent que si Léon pleure un peu, c'est qu'il est heureux.

_________________
"Qui donne ne doit jamais s'en souvenir. Qui reçoit ne doit jamais oublier."

DEVENIR FAN SUR FACEBOOK.

Admin
Admin

Nombre de messages : 358
Réputation : 34
Date d'inscription : 14/01/2009

http://wikischool.forumetudiant.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum