Candide de Voltaire, chapitre 18

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Candide de Voltaire, chapitre 18

Message par Admin le Ven 23 Jan 2009 - 14:16

Eldorado
INTRODUCTION

La visite d’Eldorado introduit une pause dans le récit jusque là rapide et trépident. Candide et Cacambo contemplent dans l’émerveillement le monde qui apparaît comme le contraire du monde qu'ils connaissent. Cette découvert joue un rôle capital dans l’évolution de Candide.


LECTURE


Vingt belles filles de la garde reçurent Candide et Cacambo à la descente du carrosse, les conduisirent aux bains, les vêtirent de robes d'un tissu de duvet de colibri ; après quoi les grands officiers et les grandes officières de la couronne les menèrent à l'appartement de Sa Majesté, au milieu de deux files chacune de mille musiciens, selon l'usage ordinaire. Quand ils approchèrent de la salle du trône, Cacambo demanda à un grand officier comment il fallait s'y prendre pour saluer Sa Majesté ; si on se jetait à genoux ou ventre à terre ; si on mettait les mains sur la tête ou sur le derrière ; si on léchait la poussière de la salle ; en un mot, quelle était la cérémonie. « L'usage, dit le grand officier, est d'embrasser le roi et de le baiser des deux côtés. » Candide et Cacambo sautèrent au cou de Sa Majesté, qui les reçut avec toute la grâce imaginable et qui les pria poliment à souper.

En attendant, on leur fit voir la ville, les édifices publics élevés jusqu'aux nues, les marchés ornés de mille colonnes, les fontaines d'eau pure, les fontaines d'eau rose, celles de liqueurs de canne de sucre, qui coulaient continuellement dans de grandes places, pavées d'une espèce de pierreries qui répandaient une odeur semblable à celle du gérofle et de la cannelle. Candide demanda à voir la cour de justice, le parlement ; on lui dit qu'il n'y en avait point, et qu'on ne plaidait jamais. Il s'informa s'il y avait des prisons, et on lui dit que non. Ce qui le surprit davantage, et qui lui fit le plus de plaisir, ce fut le palais des sciences, dans lequel il vit une galerie de deux mille pas, toute pleine d'instruments de mathématique et de physique.


ANNONCE DES AXES

ETUDE

I. Une critique d’Eldorado
1. Un monde trop parfait :
- grandeur, énormément de tout : " grands, grandes ", " élevés jusqu’aux nues ", " grandes places ", " mille colonnes ", " deux files mille musiciens chacun ", pluriel
- formes superlatives : " le plus de plaisir ", " jamais on ne fit meilleure chère "
2. Surrenchère des détails féeriques.
- Redondances : " les grands officiers et les grandes officières ", " les fontaines d’eau…, fontaine d’eau….". Emploi systématique de " mille ". A la fin, cela n’a plus de sens.
- Clichés qui surchargent : élevés jusqu’aux nues, fontaines d’eau pure, ornés de mille colonnes.
3. Naïveté de Candide et de Cacambo.
- Sur les procédés : si on se jetait à genoux ou ventre à terre, mettait les mains sur la tête ou sur le derrière, si on léchait la poussière.
- Empressement enfantin, ils sautent au cou.
- Sur les institutions ; posent des questions sans cesse, " cour de justice, parlement "
Ecart comique qui prouve que les personnages n’ont pas de recul pour juger objectivement de la manière de respecter les convenances.
Conclusion : les voyageurs n’ont qu’une vue superficielle et candide. Candeur au rôle révélateur ; but ; bien mettre en valeur le monde visité en inviter le lecteur à percevoir le contenu philosophique.


II. Une utopie
1. L’utopie traditionnelle.
- Connecteurs temporels qui différencie les quatre démarches des voyageurs : " après quoi ", " en attendant "…
- Référence à Thomas More : le pays qui n’existe pas / où tout est parfait.. Pays imaginaire où un régime politique idéal gouverne un peuple heureux.
- Tous les aspects sont vus : religion, politique, mœurs, organisation, institutions.
2. Des vertus et des richesses.
- Focalisation zéro. Tout est normal et neutre, mépris du beau => absence d’enthousiasme des habitants. Or = boue. La richesse n’a pas rendu mauvais les habitants
- Les hommes sont unis, soudés, ouverts, accueillants, polis, contre le fanatisme et pour la liberté. Cela permet à Voltaire de faire des propositions.


3. Des idées.
- Une monarchie libérale : monarque tolérant, abordable, rapports hiérarchiques assouplis, aucune tyrannie ; le palais de justice et les prisons n’existent pas. Egalité entre les deux sexes : grands officiers et officières
- Urbanisme et urbanité : joindre l’utile à l’agréable. " espaces publics élevés jusqu’aux nues ", " marché orné de … ", " galeries de deux mille pas ", " pavés odoriférants "
- Climat de fraîcheur et de propreté, relations commerciales aux dimensions esthétiques.
- Développement des sciences : Eldorado y consacre de grands moyens : " galerie… instruments de mathématique et de physique "
Conclusion : idéal des Lumières


III. La fonction du passage
1. Critique européenne.
- Contre la monarchie absolue des rois de France, la tyrannie insupportable.
- Révèle l’arbitraire et la fanatisme de la justice royale
- Critique de l’urbanisme anarchique parisien
- Défense acharné de Voltaire de la culture et du progrès ; (Encyclopédie)
- Pouvoir royal et religieux hostile à diffusion de l’instruction et de la culture dans le peuple
2. Elle ne fait que suggérer.
Absence de détails minutieux. Nous n’avons que des idées vagues (monarchie libéral, mais pas organisation). Pas de proposition d’un système mais plutôt de valeurs : bonheur, générosité, soif de justice, goût du travail et de la culture.
Ce n’est pas une référence absolue.
3. Evolution de Candide.
Ce voyage à Eldorado apporte une référence nouvelle à Candide. Il devient une alternative possible aux valeurs de Thunder-ten-tronckh, dont le contact a montré qu’elles reposaient sur l’illusion. Il en comprendra le prix à mesure qu’il s’en éloigne.


CONCLUSION

Procès de la société de son temps. Satire constructive, nouvelles valeurs proposées au lecteur.
C’est le combat des philosophes de Lumières.

_________________
"Qui donne ne doit jamais s'en souvenir. Qui reçoit ne doit jamais oublier."

DEVENIR FAN SUR FACEBOOK.

Admin
Admin

Nombre de messages : 358
Réputation : 34
Date d'inscription : 14/01/2009

http://wikischool.forumetudiant.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum