Définitions + quelques explications : "Les réponses de l’organisme à l’effort physique."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Définitions + quelques explications : "Les réponses de l’organisme à l’effort physique."

Message par Admin le Mer 17 Fév 2010 - 8:55

Les réponses de l’organisme à l’effort physique


Artère : vaisseau sanguin dans lequel le sang circule du cœur vers les divers organes.

Artère coronaire : artères se détachant de la base de l’aorte et se ramifiant dans la masse du myocarde. Ce sont les artères nourricières du cœur.

Veine : vaisseau sanguin dans lequel le sang circule d’un organe vers le cœur.

Capillaires sanguins : vaisseaux sanguins plus fins que des cheveux dans lesquels le sang circule très lentement.

Artérioles : les plus petites artères, fournissent le sang aux réseaux de capillaires.

Veinules : les plus petites veines, drainent le sang des réseaux de capillaires.

ExAO : Expérimentation Assistée par Ordinateur. Ensemble de capteurs, pouvant mesurer un ou plusieurs paramètres, reliés à un ordinateur qui traite et affiche les résultats.

Sonde à dioxygène : (oxymètre) capteur qui mesure la teneur en dioxygène de l’air ou de l’eau.

Débitmètre : capteur qui mesure le volume d’aire circulant par unités de temps à travers une turbine.

Électrodes : pièces conductrices qui ici recueillent les signaux électriques émis pas la contraction cardiaque.

Débit ventilatoire : quantité d’air échangée par les poumons (air inspiré ou air expiré) par unité de temps. S’exprime par exemple en litres par minute.

Spirographie : présentation sous forme graphique des volumes d’air inspiré et expiré en fonction du temps.

Volume courant : volume d’air échangé à chaque inspiration et expiration.

Angiographie : radiographie des vaisseaux sanguins après injection dans le sang d’une substance qui les rend visibles aux rayons X.

Scintigraphie : technique consistant à injecter dans l’organisme une substance radioactive puis à détecter à l’extérieur du corps, à l’aide d’une caméra couplée à un ordinateur, les rayonnements émis pas cette substance.

Valve cardiaque : dispositif qui s’ouvre et se ferme selon la pression sanguine appliquée sur ses deux faces. Les valves cardiaques sont assimilables à des « clapets anti-retour » dans un circuit hydraulique. Elles ont pour rôle de s’opposer au reflux du sang dans les cavités cardiaques.

Systole auriculaire : période pendant laquelle les oreillettes se contractent.

Systole ventriculaire : période pendant laquelle les ventricules se contractent.

Diastole : période de la révolution cardiaque pendant laquelle les oreillettes ou les ventricules sont relâchés.

Débit cardiaque : quantité de sang éjectée par chaque ventricule en une minute. On le calcule en multipliant la fréquence cardiaque (FC) par le volume d’éjection systolique (VES).

Les artères reçoivent le sang expulsé par les ventricules cardiaques.
Pendant la diastole les cavités cardiaques sont emplies de sang (mais la pression est minimale).
Les veines arrivent aux oreillettes. Le débit sanguin augmente dans un muscle en activité. Les valvules cardiaques permettent normalement le passage du sang dans un seul sens. Un muscle en activité accroît sa consommation de dioxygène.

La valeur du débit cardiaque (en litre par minute) est égale au produit de la fréquence cardiaque (nombre de battements par minute) par le volume d’éjection systolique (volume de sang éjecté à chaque systole).
Lors d’un effort physique, la consommation de dioxyène des cellules musculaire augmente de façon très importante.
Lors d'un effort physique, on constate une augmentation de la fréquence cardiaque et de la fréquence respiratoire.
Le dispositif général d’irrigation en parallèle des organes permet un apport préférentiel en dioxygène des muscles en activité.
La disposition en série de la circulation générale et de la circulation pulmonaire permet un oxygénation du sang correcte.
Un cycle cardiaque complet comprend une systole (auriculaire puis ventriculaire) suivie d’une diastole.

Les principales modifications physiologiques liées à l’effort sanguin sont une augmentation nette de la consommation de dioxygène par l’organisme (permise par l’augmentation des activités respiratoire et cardiaque) et une élévation de la production de chaleur.
Dans un muscle en activité, de débit sanguin augmente nettement grâce à l’ouverture des réseaux capillaires irriguant ce muscle d’une part, à l’augmentation du débit cardiaque d’autre part.
L’augmentation de la perfusion sanguine des muscles et celle de l’activité respiratoire permettent l’augmentation de la consommation en dioxygène des muscles en activité.
L’effort physique a pour conséquences d’augmenter la température corporelle et le débit cardiaque et de diminuer le débit sanguin du tube digestif.
Au cours de l’effort, les cellules musculaires prélèvent le dioxygène dans le milieu intérieur, rejettent du dioxyde de carbone et utilisent des nutriments.
Fréquence maximale = 220 – âge en années.
Débit ventilatoire = rythme respiratoire * volume courant.

_________________
"Qui donne ne doit jamais s'en souvenir. Qui reçoit ne doit jamais oublier."

DEVENIR FAN SUR FACEBOOK.

Admin
Admin

Nombre de messages : 358
Réputation : 34
Date d'inscription : 14/01/2009

http://wikischool.forumetudiant.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum