Chapitre 18 [Fr]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 18 [Fr]

Message par Admin le Lun 15 Juin 2009 - 8:50

Sabine et Mairos attendent avec impatience la visite de leur pare qui tarde à arriver. Leur mère est allée le chercher à la gare. Les enfants s’imaginent même qu’il pourrait ne pas venir, que leurs parents se sont disputés à la gare et que leur père est reparti aussi sec.
Apres plus de 2heures d’attente, ca sonne enfin à la porte. Le gâteau est déjà bien entamé le café est froid et il y a plein de miettes sur la nappes. Sabine va ouvrir et se trouve nez à nez avec ses parents rayonnants. Elle attend une explication sur ce retard et est énervée. Elle apprend alors que le train a eu du retard car tout le monde voulait se rendre a l’ouest.
Son père lui dit ainsi qu’a son frère qu’il est très heureux d’être auprès d’eux et qu’il leur doit des explications sur son mutisme qui certes leur a pesés mais pas moins que leur fuite. Qu’il ne voulait pas reconnaitre que de l’autre coté il y avait une vie plus attrayante pour eux qu’il a beaucoup discuté avec un de ses collègues car il croyait que tout le monde le méprisait du moment qu’il ne pouvait pas réunis sa famille. Qu’en fait, il s’était trompé sur la race humaine en fait, personne ne le critiquait, au contraire tout l e monde s’était demandé dans les mais s’il ne devait pas quitter son pays. Un collègue lui avait demandé si les parents avaient le droit de retenir leurs enfants pour qui les chances de réussir étaient si minces, à qui on mentait, on obligeait d’aller à l’armée, d’étudier une branche qu’ils n’aimaient pas etc..
Son collègue disait qu’il comprenait la fuite de ses enfants à qui ils étaient redevables de l’ouverture des frontières. Il rajoute que sans le fuite de ces milliers de jeunes, les frontières n’auraient pas été ouvertes. Que si le gouvernement voulait éviter une catastrophe, quelque chose devait se passer. Les hommes étaient décidés de ne plus vivre ainsi.
Mario est si content d’entendre de la bouche de son père qu’il a contribué a l’ouverture des frontières en s’enfuyant, lui qui avait tellement peur qu’on pense de lui qu’il s’était tiré en douce. Ensuite Sabine ajoute qu’elle ne sait plus d’où elle vient. Bien qu’elle habite Hambourg, elle se sent Un jour. Elle aimerait retourner vivre à Leipzig et le jour suivant, elle ne peut même pas l’imaginer. Bref, que désormais, vu qu’il n’y a plus de frontière, elle ne sait plus ce qu’elle veut.
Sa mère dit quant à elle qu’elle veut vivre auprès de sa famille, ce qui est un peu facile comme réponse pense Sabine, elle rajoute qu’elle souhaite encore faire un voyage en été et après elle rentrera à Leipzig dit MDehnert.
Elle s’inquiète toutefois de ses enfants, et son mari lui rappelle que dorénavant ils sont indépendants et qu’elle doit les laisser vivre leur vie.
M. Drehnert demande alors à ses enfants s’ils ont l’intention de revenir une fois à Leipzig. Pourquoi pas une fois, mais il trouve la DDr ennuyeuse et aimerais alors que les allemands de l’ouest soit plus cool, ils ont une opinion sur tout, sont informés sur tout ce qui se passe dans le monde. Ils achètent tout et trouvent tout super. Il se ait réprimandé par sa mère sur la manière dont il parle d’eux, lui rappellent qu’il a quitté son pays depuis peu et que les autres sont certainement aussi capables que lui d’apprendre. Sabine prend la défense de son frère. Son père lui rappelle qu’elle n’avait pas l’air tant s’ennuyer à Leipzig par le passé. Elle ne peut toutefois plus envisager d’y vivre, alors qu’il y a à peine deux minutes, elle disait qu’elle ne savait plus ou elle voulait vivre.
Son père leur dit qu’ici on n’a pas besoin d’eux mais qu’en DDR tout est à construire, qu’ils ont enfin la chance de bâtir quelque chose de nouveau, mais si les hommes manquent… A ce moment , le téléphone sonne c’est Mario qui veut aller au cinéma avec Sabine elle lui propose alors de partir avec elle quelques jours à Leipzig. Sabine ne sait pas si elle va s’y plaire. Mario lui renvoie l’appareil en l’invitant l’été prochain en Grèce. Elle trouve Maria si facile, si cool…

_________________
"Qui donne ne doit jamais s'en souvenir. Qui reçoit ne doit jamais oublier."

DEVENIR FAN SUR FACEBOOK.

Admin
Admin

Nombre de messages : 358
Réputation : 34
Date d'inscription : 14/01/2009

http://wikischool.forumetudiant.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum