la mousse de Francis Ponge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

la mousse de Francis Ponge

Message par quentin le Sam 16 Mai 2009 - 4:12

Les patrouilles de la végétation s'arrêtèrent jadis sur
la stupéfaction des rocs. Mille bâtonnets du velours de
soie s'assirent alors en tailleur.
Dès lors, depuis l'apparente crispation de la mousse à
même le roc avec ses licteurs, tout au monde pris dans
un embarras inextricable et boucle là-dessous, s'affole,
trépigne, étouffe.
Bien plus, les poils ont poussé; avec le temps tout
s'est encore assombri.
O préoccupations à poils de plus en plus longs! Les
profonds tapis, en prière lorsqu'on s'assoit dessus, se
révèlent aujourd'hui avec des aspirations confuses.
Ainsi ont lieu non seulement des étouffements mais des
noyades.
Or, scalper tout simplement du vieux roc austère et
solide ces terrains de tissu-éponge, ces paillassons
humides, à saturation devient possible.




Francis Ponge, Le Parti-pris des choses, 1942

quentin
Actif
Actif

Nombre de messages : 43
Age : 26
Localisation : CH
Réputation : 8
Date d'inscription : 06/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum